sciences

Entre 10 à 15% des chevaux de sport et de course sont concernés par des crises de myopathie récidivante à l’effort, le fameux « coup de sang » qui compromet l’entraînement de ces chevaux et donc leur carrière. Une équipe de recherche française de la Fondation Hippolia, travaille actuellement à mieux comprendre les mécanismes de cette pathologie, et à identifier les facteurs génétiques en cause. Objectifs : dépister les chevaux à risques et prévenir les crises, identifier des biomarqueurs spécifiques.

En savoir plus »

sciences

Première cause de mortalité chez les poulains entre 1 et 6 mois, et donc de pertes économiques importantes pour les éleveurs, la rhodococcose est une maladie qui mobilise la recherche sur de nombreux fronts : compréhension des facteurs de risque environnementaux,  amélioration du diagnostic clinique, mise au point d’un vaccin et développement de nouvelles approches thérapeutiques. Interview En savoir plus »

sciences

Créé en 1999, le CIRALE est aujourd’hui un centre de référence international pour l’étude des pathologies limitant les performances des chevaux, et tout particulièrement celles qui affectant l’appareil locomoteur. En lançant une nouvelle phase de travaux et d’acquisition de matériel médical de pointe, il a pour objectif de devenir en 2016 le plus important et le plus moderne des plateaux techniques d’imagerie médicale dédié au cheval. En savoir plus »

Vie de la fondation

L’université de Caen Basse-Normandie accueille la première et unique chaire d’excellence de France consacrée à la santé du cheval. L’objectif des chercheurs qui vont travailler ensemble pendant deux ans est d’améliorer les connaissances en matière d’immunité équine, mais aussi d’apporter des solutions concrètes aux éleveurs et aux industriels qui fabriquent les vaccins équins afin d’améliorer l’efficacité de la vaccination antigrippale. Interview.

En savoir plus »

Non classé

Thomas Branly, thésard dans l’équipe Milpat (Microenvironnement Cellulaire et Pathologies) de l’université de Caen, a obtenu le prix du meilleur poster de la Société Française de Biologie de la Matrice Extracellulaire (SFBMEc) pour ses travaux sur les cellules souches équines et leur utilisation dans la « réparation » des cartilages.

Toutes nos félicitations à lui et à son équipe !