goustranville

 

Ce site de recherche équine, basé à Goustranville ( à proximité de Dozulé) dans le Calvados, a été créee à l’initiative de la Région Basse-Normandie. Il accompagne le développement de la recherche équine française.

Ce site regroupe deux équipes de recherche

Le Laboratoire de pathologie équine de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) :

Son rôle :

  • être acteur du réseau national d’épidémiosurveillance et gestionnaire de l’observatoire des maladies équines,
  • surveiller l’apparition et/ou la diffusion des affections majeures et émergentes et analyser leurs causes, notamment grâce aux autopsies et à des enquêtes épidémiologiques de terrain,
  • étudier les agents infectieux et les parasites gastro-intestinaux du cheval,
  • développer des outils de diagnostic et des moyens de prévention pour les maladies infectieuses et parasitaires

Il est aussi :

  • laboratoire national de référence pour la métrite contagieuse équine, la dourine, l’artérite virale équine, l’anémie infectieuse des équidés et les herpèsviroses équines, il fournit un appui scientifique et technique pour le contrôle vétérinaire exercé par les autorités (analyse de première et de seconde intention, formation des laboratoires de terrain et suivi de la qualité de leurs analyses…)
  • depuis juillet 2008, avec le Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort le statut de laboratoire communautaire de référence pour les  maladies équines : cinq des huit maladies incluses dans le mandat sont traitées au laboratoire de Dozulé, à savoir la métrite contagieuse équine, la dourine, l’anémie infectieuse des équidés, l’artérite virale équine et les herpèsviroses équines.

3 unités scientifiques :

  • Unité Maladies bactériennes et parasitaires non zoonotiques chez les équidés
  • Unité Observatoire anatomo-pathologique et épidémiologie des affections équines majeures ou émergentes
  • Unité Maladies virales non zoonotiques chez les équidés (artérite virale équine, anémie infectieuse des équidés, grippe équine et herpèsviroses)

LE CIRALE (Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines)

Cette unité de recherche et d’enseignement de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort travaille à l’amélioration de la performance du cheval.
Créé en 1999 par la région Basse-Normandie, cette unité de recherche est devenue un centre de référence mondialement reconnu pour l’étude de la pathologie ostéo-articulaire et musculo-tendineuse du cheval.

Une triple vocation :

  • Diagnostic : des chevaux de toutes les disciplines, référés par leur vétérinaire, sont examinés quotidiennement dans le cadre des  consultations spécialisées pour troubles locomoteurs et médecine sportive.
  • Enseignement : rattaché à l’Ecole vétérinaire d’Alfort, le CIRALE dispense une formation universitaire et post-universitaire, nationale et       internationale.
  • Recherche : plusieurs programmes de recherche, dont l’objectif est d’améliorer le diagnostic, le traitement et la prévention des affections locomotrices et médicales qui limitent les performances des chevaux, sont menés sur le site.